Quand on se met à collectionner les fesses

augmentation fesses

De nos jours, le corps de la femme peut être une grande source de souffrances et de complexes à celle qui le possède. Pour mettre en évidence cette problématique, deux amies québécoises se sont lancées dans la mission « 1001 fesses » pour faire de sorte que les femmes affrontent leurs complexes en acceptant de se dénuder le postérieur face à leur objectif.

1001 fesses, plus qu’un simple Tumblr :

En lançant ce défi, les deux amies ont pointé leur doigt sur un petit tabou féminin qui rend la vie difficile. En effet, une femme a peur de regarder son corps dans le miroir et quand il s’agit du fessier, les commentaires sont tous les mêmes : « j’ai les fesses trop plates, trop petites, pas assez fermes et rebondies…ou encore trop grosses ». Et si certaines vont se faire une augmentation des fesses pour remodeler cette partie, d’autres ont accepté ce concept canadien et se sont mises à l’aise devant la caméra pour affronter leurs peines.

Se donner du temps et surtout du plaisir pour photographier des fessiers nus, histoire de faire des éloges au corps féminin, est tout ce qu’il importe aux yeux d’Emmanuelle Mercier (photographe) et Frédérique Marseille (acolyte), le duo qui est derrière ce projet qui a fait des photos prises, un véritable espace d’esthétisme et de sensibilité laissant ces femmes plus fières de leur corps.

Des clichés pour défier les canons de beauté :

« Nous ne mentons pas. De nos jours, nous sommes presque toutes obnubilées par nos fesses », c’est ce qu’on peut lire sur le Tumblr de ce projet. Le duo canadien présume pouvoir affronter les canons de beauté pour montrer qu’en collectionnant 1001 fesses, on peut découvrir que le galbe idéal n’existe peut-être pas et que les canons ne sont que des rêves.

En tout cas, le projet semble réussir et les modèles pris en photos semblent tous ravis des résultats obtenus. Emmanuelle et Frédérique ont avoué qu’elles ont reçu de nombreux commentaires de la part de ces femmes qui se sont déclarées heureuses de cette séance photo qui leur a permis de booster leur estime d’elles-mêmes et appris à accepter leur corps. Ces dernières se sont même amusées à échanger des commentaires et citations comme « Qui aime mes fesses me suive » pour avouer les effets positifs de ce nouveau concept ou laissez-nous dire, cette nouvelle thérapie.

Advertisements
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s